Blog Handissimo
Retour

Conférence Nationale du Handicap (CNH 2020) : les bonnes nouvelles que vous devez connaitre

14 février 2020 Actualité

Ce mardi 11 février s’est tenue la 5ème Conférence Nationale du Handicap (CNH 2020). Le président de Handissimo, qui est aussi directeur général de la fondation OVE, y était ! Handissimo avait contribué à la préparation de la CNH en répondant à la grande consultation nationale de Make.org, et en faisant passer quelques idées lors d’auditions au Ministère ces derniers mois. Nous sommes plutôt contents des annonces qui ont été faites, notamment celles qui concernent la simplification des parcours des familles évidemment.

Qu’est-ce que la Conférence nationale du handicap ?

La Conférence nationale du handicap (CNH) a lieu tous les 3 ans depuis la loi du 11 février 2005  « afin de débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées » (ci-contre à droite « La loi de 2005, c’est quoi ? ») . Présidée par le président de la République lui-même, La CNH 2020 est l’occasion d’engager un bilan des mesures passées et d’acter les nouvelles mesures pour les personnes en situation de handicap.

Vous souvenez-vous ? Afin de préparer cette 5ème CNH, le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées a lancé entre mai et septembre dernier, avec l’appui de Make.org dont nous sommes partenaires, une consultation en ligne autour de la question « Comment la société peut-elle garantir une vraie place aux personnes handicapées ? » . Tous les Français étaient invités à y répondre, peut-être avez vous participé ? Parmi ces réponses qui sont venues nourrir les mesures proposées par le Gouvernement pendant la CNH 2020, les cinq propositions d’Handissimo pour aider les enfants handicapés et leurs parents ont été retenues.

Petit bilan des actions depuis 2017 pour les enfants handicapés et pour leurs parents et proches aidants

Ce qui a changé ces dernières années :

  • Des droits à vie pour les personnes en situation de handicap irréversible
  • Une aide financière aux crèches pour qu’elles puissent mieux adapter les enfants handicapés et une augmentation du complément « mode de garde ».
  • Le démarrage du plan « Cap sur l’école inclusive » avec plus d’AESH, de nouvelles ULIS et la création de cellules d’appui (les PIAL) dans chaque département.
  • Pour les enfants avec des troubles du spectre de l’autisme : création de plateformes de diagnostic et d’intervention précoces (les PCO TND, les premières sont référencées sur Handissimo) et des solutions de scolarisations adaptées : unités d’enseignement maternelles et élémentaires pour l’autisme.
  • Le plan national pour les aidants avec quelques premières mesures : indemnisation du congé de proche aidant à compter d’octobre 2020 et le financement à venir de solutions de répit.

A savoir : les nouveaux engagements du gouvernement en faveur des enfants handicapés et de leurs parents et proches aidants

Handissimo revient sur ceux qui s’adressent particulièrement aux enfants handicapés et à leurs parents :

Engagement N° 1 – Réussir l’école inclusive pour tous les enfants

Le défi est grand, et le chemin vers une école inclusive continue : formation des enseignants pour qu’ils prennent mieux en compte les besoins éducatifs particuliers, création de 45 nouvelles unités d’enseignement autisme, création d’un livret numérique de parcours inclusif à destination des familles. La scolarisation des enfants polyhandicapés (dans des unités d’enseignement c’est-à-dire avec l’appui d’un établissement médico-social) fera aussi l’attention du gouvernement.

Engagement N°2 – Gagner le pari de la qualification et de l’emploi

Pour les adolescents : un meilleur accès à l’apprentissage et un objectif  de 10 000 apprentis d’ici fin 2021.

Engagement N°3 – Prendre en compte le handicap dans le système universel des retraites , notamment pour les aidants

Là aussi, nous avions entendu beaucoup de revendications de la part des familles, plusieurs mesures importantes sont annoncées : garantir aux aidants des personnes handicapées des droits à la retraite pour toutes les périodes pendant lesquelles on est en situation d’aider, et mieux soutenir les parents ayant élevé des enfants handicapés dont l’accompagnement nécessite un soutien financier par un complément d’AAEH ou de la PCH, avec la création d’une majoration spécifique. A suivre donc.

Engagement N° 4 – Accélérer la mise en accessibilité universelle

Cet engagement prendra du temps mais le cap est renforcé, notamment pour une ville accessible (avec une priorité sur les services du quotidien) ainsi que pour un meilleur accès à l’information dans l’audiovisuel et le numérique.

Engagement N° 5 – Sensibiliser, pour mobiliser

La société inclusive nécessite que tout un chacun sache mieux comment appréhender le handicap et fasse tomber ses préjugés, craintes et méconnaissance du sujet. Il est prévu une campagne de sensibilisation pour changer les représentations et éliminer les préjugés liés au handicap.  Handissimo démarre un nouveau projet « Tu aides ? Je t’aide! » en lien avec cet engagement : il s’agit de construire des outils pour que les parents puissent mieux parler de leur vie avec leur enfant handicapé à leurs proches (familles, amis, voisins…) afin que les proches sachent mieux proposer de l’aide et du répit. Nous vous en reparlerons très bientôt !

Engagement N° 6 – Organiser l’inconditionnalité de l’accompagnement et rompre l’isolement des familles, via la mise en place du « 360 », numéro unique d’appui, en partenariat avec les territoires

Cette annonce est très importante pour Handissimo ! Depuis 2 ans nous cherchons des partenaires sur les territoires capables d’orienter les familles, ce sont nos « relais de proximité ». Or nous avons cherché partout mais nous n’avons trouvé que peu de structures qui prennent vraiment en charge les familles et leur enfant pour leur trouver des solutions. Les familles disposent de notifications ou de conseils mais ne savent pas quoi faire s’il n’y a pas de place ou s’ils n’ont pas les moyens de financer les rééducations. Beaucoup de structures d’orientation ne peuvent que « renvoyer vers » des partenaires mais n’ont pas la mission d’accompagner la famille jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Cela commençait à bouger avec la création des PCPE, des coordonnateurs de parcours, des plateformes de coordination, et avec quelques réalisations exemplaires comme les Assistants au Parcours de Vie de Trisomie21, la Plateforme Reliances sur Paris, et quelques autres.

Aujourd’hui est annoncée la création de 400 équipes de proximité dont la mission sera de trouver des solutions aux familles : c’est une grande avancée à nos yeux, et nous espérons évidemment qu’elles pourront toutes être partenaires de Handissimo, outil qui permet de savoir quelles sont les ressources sur un territoire pour mieux orienter les familles !

Un numéro unique sera créé, le « 360 ». Ce nom nous parle car sur Handissimo, il s’agit de trouver des solutions « à 360 degrés autour de l’enfant et de sa famille », incluant les loisirs, les soins, le répit, les vacances…

Engagement N° 7 et 8 – Accélérer le déploiement de solutions adaptées et stopper l’exil vers la Belgique, créer des places de transition

Beaucoup de parents étaient inquiets après le fameux rapport de l’ONU de 2019 sur la situation du handicap en France et les rumeurs disant que les établissements en France devaient fermer, alors que pour les familles, le manque de place était leur principal problème…

Ici est annoncée la création de solutions ou de places pour répondre à différents besoins prioritaires : le manque de places pour adultes en Ile de France et dans le Nord Est, conduisant les parents à chercher des établissements en Belgique (1000 places à créer). Les moments de transition (changement de modalité de scolarisation, jeunes adultes par exemple) : 2500 places à créer. Cette annonce va dans le sens de la demande des parents aujourd’hui en France (comme nous pouvons le voir avec la consultation Make.org) et nous rassure.

Engagement N° 9 – Améliorer la prise en charge par l’Assurance maladie des parcours de soins de rééducation pour les enfants en situation de handicap ou malades

Ce sujet est épineux depuis longtemps : les consultations chez certains professionnels pourtant nécessaires aux rééducations (psychomotricien, neuro-psychologues, pour ne citer qu’eux), n’étaient pas remboursées. Les listes d’attente dans les services spécialisés (et dont l’accès est gratuit : CAMSP, CMPP, SESSAD, …) sont énormes. Du coup les parents abandonnaient souvent les prises en charge. Cette annonce ouvre la voix à un remboursement de davantage de soins et rééducations : enfin !

Engagement 10 : étendre la PCH

Concerne les adultes, mais pourra rassurer les parents de jeunes adultes : alors que la PCH était compliquée à obtenir pour des troubles autres que moteurs ou sévères, des travaux commencent pour l’étendre au handicap psychique et aux troubles neuro-développementaux.  Rien n’est dit sur l’aide au répit à domicile, mais le Plan National Aidants évoquait de nouveaux financements pour cela. Le développement de l’habitat inclusif, souligné au point 8, sera aussi source d’espoir pour de nombreux parents.

Engagement 11: Un grand programme national pour l’innovation technologique dans le handicap

Les starts-up vont être heureuses, elles qui se battent depuis des années pour diffuser leurs innovations (tablettes, robots, applications, logiciels, outils connectés…). À voir comment tout cela se finance du point de vue des parents, comme nous en avions débattu lors du petit déjeuner Handissimo de juin dernier sur la thématique « numérique et handicap ».

Engagement 12 : garantir les délais de réponse des MDPH

Sans commentaires, nous sommes heureux que des moyens soient mis pour que les demandes soient traitées plus rapidement !

 

En conclusion, vous aurez compris que nous sommes plutôt contents des mesures annoncées. Certes rien n’est fait encore, tout prend du temps, le retard est énorme par rapport aux besoins des familles, les situations compliquées sont très nombreuses, les places manquent toujours au lendemain de la CNH 2020, les moyens mis sur la table ne sont peut-être pas suffisants, les parents se sentent abandonnés aujourd’hui… mais au moins ça avance, on espère le plus vite possible, en tout cas nous ferons tout ce qui est en notre mesure pour accélérer les choses depuis notre modeste place.

Une idée : si tous les moyens mis aujourd’hui sur la construction d’annuaires par thème, par handicap, par ville, étaient mis dans une grande boite. On en prend 2% pour que Handissimo devienne la plateforme nationale où l’on peut trouver des solutions, et tout le reste est injecté dans des moyens humains pour accompagner les personnes, vous en dites quoi ??

CNH 2020 : Les mesures

La loi de 2005, c’est quoi ?

La loi du 11 février 2005, ou plus exactement la loi « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » a (ré-?)affirmé les droits fondamentaux des personnes handicapées, et reconnu l’impact de l’environnement sur le handicap. Et donc la nécessité d’adapter l’environnement et de compenser le handicap. On y trouve :

  • La création des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
  • Le droit donné à tout enfant en situation de handicap d’être inscrit à l’école ordinaire.
  • L’intégration des troubles psychiques dans la définition du handicap.
  • Un objectif de rendre accessibles tous les bâtiments et les transports publics dans un délai de dix ans.
  • Une obligation d’emploi étendue aux employeurs publics.
  • Une reconnaissance d’un droit à compensation des conséquences du handicap, avec la création de la prestation de compensation (PCH).
Fév 14
L'article parle de : - -