Blog Handissimo
Retour

L’association Léa : les actions face au confinement

24 avril 2020 Partenaires

L’association Léa est l’un des « relais de proximité » de Handissimo : c’est donc une association que vous pouvez contacter en priorité pour expliquer votre situation ou votre besoin, ils sauront vous orienter vers le bon interlocuteur.  Ils sont experts pour orienter toutes les familles, notamment sur les questions administratives et les démarches MDPH. Leurs actions tout au long de l’année sont nombreuses et variées : une ligne d’écoute, pour tous : 0805 950 874 où des professionnels (psychomotricienne, assistante sociale, psychologue, kiné, diététicienne, auxiliaire puéricultrice…) répondent à vos questions ; la diffusion gratuite de guides : « matériel et thérapie », « administratif » et « deuil parental » ; des formations en ligne à destination des parents ; des actions dans les hôpitaux (ateliers, animations de Noël…)

Leur site internet Association Léa : www.asso-lea.org est une vraie mine d’or d’informations et d’outils, et l’équipe se rend réellement disponible pour les parents. En cette période difficile de crise sanitaire et de confinement, les actions de l’association n’ont pas faibli, bien au contraire. Ils ont innové pour proposer encore plus d’outils et d’accompagnement à tous les parents qui le souhaitent. Nous avons échangé avec Jessica Baba, directrice – fondatrice et « fée de la solidarité » qui nous présente ce qu’ils ont mis en place. (interview disponible en vidéo ci-contre)

Quelles actions nouvelles avez-vous mises en place pendant le confinement ? 

« Nous avons dû innover à l’association Léa dans ce contexte sanitaire sans précédent. Nous avons mis en place des ateliers de rééducation, de sport et de bien-être, plusieurs fois par semaine : entre 25 et 30 ateliers chaque semaine depuis fin mars ! »

Quels sont les besoins principaux et les demandes des familles ? 

« Le besoin principal que l’on note : les parents essayent de ne pas rompre les soins de leurs enfants en continuant certaines prises en charge via de l’accompagnement en visio. Mais également le besoin de rompre l’isolement, sociabiliser encore avec d’autres familles. »

Comment faites-vous pour y répondre ?

« Concrètement, pour y répondre, la seule solution a été les réunions en visio sur Zoom, et puis les ateliers. Ces ateliers sont animés par les 3 ergothérapeutes de l’association, elles animent chacune 1 à 2 ateliers par semaine. Notre kiné, avec qui nous travaillons aussi au quotidien, anime 2 ateliers. Notre psychomotricienne, qui travaille aussi avec nous depuis 2 ans, anime un atelier. Puis nous avons Adeline qui anime des ateliers yoga pour les enfants et sophrologie pour les soignants. Nous avons également ajouté de la méditation, du yoga et du pilate. Et enfin, plusieurs ateliers d’initiation : comme l’initiation à l’automassage, aux fleurs de Bach, et une initiation avec une diététicienne pour nous aider à réguler les repas de nos enfants. »

Combien d’appels gérez-vous en moyenne par jour ?

« A la permanence téléphonique, on gère entre 100 et 200 appels par semaine en ce moment. Entre 20 et 50 par jour, ça change de semaine en semaine. »

Le confinement va durer encore plus d’un mois pour les familles, qu’est-ce qui vous inquiète ?

« Nous avons beaucoup de parents en burn-out, qui sont épuisés de devoir gérer leurs enfants au quotidien, sans avoir un seul moment de répit. Voilà ce qui m’inquiète, le burn out parental. J’ai des parents que j’ai au bout du fil plusieurs fois par semaine, que j’appelle pour avoir des nouvelles parce que je les sais en grande souffrance. C’est vraiment ma plus gosse inquiétude. »

A votre avis, qu’est-ce qui simplifierait la vie des familles aujourd’hui ?

« Mon travail d’assistante sociale serait le premier à avoir envie de s’exprimer sur ce sujet : je dirais simplifier la vie des familles en simplifiant les démarches administratives, c’est la première chose qui me vient à l’esprit ! Mais aujourd’hui, la priorité est qu’on trouve un remède contre le coronavirus et que nos enfants puissent reprendre le chemin de la rééducation, des centres et des écoles. »

« Je vous souhaite de prendre soin de vous et de vos proches, j’espère que vous allez tous bien. Je vous embrasse bien fort, et n’hésitez pas à vous connecter sur le site et à accéder à nos ateliers et notre permanence téléphonique, entièrement gratuits : www.asso-léa.org 0805 950 874. Je vous embrasse, à bientôt. »

Avr 24
L'article parle de : -